ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES

La SNCF investit pour faciliter la mobilité des entreprises et de leurs salariés

Si les transports en commun ont vu une diminution drastique de leur fréquentation pendant les deux années covid et l’amplification du télétravail, la crise économique avec sa flambée des prix a commencé à inverser la tendance et inciter à nouveau les français à s’orienter de plus en plus vers les transports en communs ou collectifs accessibles pour leurs trajets professionnels.

TER de la SNCF Pays de la Loire s’empare justement du sujet et, en plus des actions ponctuelles telles que le 4è « Défi mobilité » qui s’est terminé le 22 mai, elle accompagne les entreprises de plus de 100 salariés dans leur « plan de mobilité d’entreprise ».

 » En effet ce plan mobilité incombe à chaque entreprise de plus de 100 salariés depuis le 1er janvier 2018 pour améliorer la mobilité de son personnel et encourager l’utilisation des transports en commun et le recours au covoiturage. L’entreprise qui respecte cette obligation peut d’ailleurs bénéficier, sous certaines conditions, du soutien technique et financier de l’ADEME « , indique Elisa Minaud, Responsable Développement et Relation Client des lignes TER Maine Anjou.

Les autres employeurs d’organisations inférieures à 100 salariés peuvent également agir pour la mobilité de leurs salariés.
TER peut venir accompagner les entreprises dans la réalisation de ce plan avec plusieurs leviers d’actions comme la tenue d’un stand dans l’entreprise pour expliquer les différentes offres avec possibilités de remise d’Offres d’essais TER gratuites auprès des salariés intéressés, l’organisation de réunion d’information auprès de salariés concernés, et aussi de la communication collective ou ciblée grâce à du mailing ou de l’affichage.

En participant à la prise en charge de 50% de l’abonnement de transport de ses salariés, l’entreprise contribue à améliorer son impact carbone en réduisant par 8 l’émission de gaz à effet de serre de ses salariés lors de leur trajet domicile-travail. En engageant des actions pour la mobilité, l’employeur participe ainsi en plus de son action environnementale, à rendre sa marque employeur attractive et garante du bien-être de ses salariés.

Commercialisée sous la marque TER « Aléop » en partenariat avec la région Pays de la Loire, l’offre TER des Pays de la Loire représente aujourd’hui 28 lignes de desserte, avec 130 trains par jour sur la Sarthe et la Mayenne et emploie 1 300 agents TER pour assurer 50 000 voyages journaliers.

TER fait donc partie des acteurs économiques importants sur le terrain de l’emploi manceau avec 200 salariés et un recrutement chaque année d’une dizaine de conducteurs et de chefs de bord. Si vous souhaitez candidater : onrecrute.TERPDL@sncf.fr

Parallèlement à ces offres, la direction SNCF, qui vise la neutralité carbone de son activité d’ici 2035 s’emploie à poursuivre ses recherches pour rendre ses transports de moins en moins impactant. Le TER à hydrogène fait partie des projets en Pays de la Loire.

De plus, pour développer l’offre et la rendre encore plus performante, une nouvelle halte Le Mans- hôpital Université verra le jour en septembre 2023. Une enveloppe d’un montant de 10,7 millions d’euros est dédiée à cette nouvelle halte ferroviaire. Les financements proviennent de Le Mans Métropole (4,25 millions), de la région Pays de la Loire (4,25 millions), de l’Etat (1,6 millions) et du département de la Sarthe (0,6 millions). Cette Halte sera positionnée à côté de l’arrêt de tramway Hôpital, ce qui permettra aux usagers de pouvoir également profiter du réseau Setram et de se rendre à l’Université ou dans le centre.

 

Une question pratique pour mieux conseiller vos salariés dans leurs déplacements ?

Contact Entreprises : 06 21 67 52 48 / elisa.minaud@sncf.fr

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp