ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES

Nouveau Directeur Général pour le GIE Sesam-vitale

Echange avec Anthony GOMES DE CARVALHO, nouveau DG du groupe SESAM-VITALE depuis avril 2021 qui prend le relais de Jacques de VARAX, à la direction depuis 17 ans.

Anthony Gomes de carvalho, directeur GIE SESAME Le MansEncore trop peu de manceaux le savent : c’est bien au Mans que les cerveaux et les créateurs de la Carte Vitale sont installés ! Le GIE SESAM-Vitale, situé dans la tour solaire en gare sud du Mans, est un groupement d’intérêt économique financé par les organisations d’assurance maladie obligatoire et les complémentaires. Le groupement ne vend rien, il édite des spécifications, pilote des projets et des appels d’offres, coordonne les actions avec les industriels ; il est missionné chaque année par ses financeurs qui lui allouent un budget annuel (46 millions en 2021) pour travailler sur leurs objectifs communs.

« De formation Ecole des Mines de Nantes, j’ai intégré le groupement en 1997 en tant qu’ingénieur. J’y ai découvert et exercé différents métiers et postes tout au long de ce parcours de 24 années. Dès le début j’ai été captivé par l’esprit et le rôle pionnier du GIE. J’ai pu participer pendant mon parcours professionnel à la mise en place des premières cartes vitales et des premières feuilles de soins électroniques, j’ai pu contribuer à l’émergence des téléservices, du Dossier Médical Partagé et plus récemment au virage numérique lancé en 2019 par le Ministère de la Santé ».

Le GIE SESAM-Vitale est un acteur majeur de la transformation numérique du secteur de la santé. Il a été fondé à l’origine pour le déploiement de la carte Vitale et la dématérialisation des feuilles de soins papier. « Nous sommes aujourd’hui identifiés comme un tiers de confiance pour les échanges sécurisés entre les différents acteurs de la santé. L’activité du groupement est d’innover, d’améliorer le système d’échanges de flux entre les organisations d’assurance maladie, les professionnels de santé et les patients et de superviser pour assurer la continuité des services. Nous sommes un opérateur technique de l’Assurance Maladie ».

Le nouveau directeur entend poursuivre les actions déjà lancées depuis plusieurs mois. Les enjeux des mois à venir sont bien identifiés et reflètent la dynamique d’innovation historique de l’établissement.

« Le 1er enjeu de l’entreprise est de continuer à assurer la continuité des services essentiels : l’approvisionnement en cartes vitales, et la feuille de soins électronique. En 2020, ce sont 1,2 milliard de feuilles de soins qui ont été acheminées par nos infrastructures. Notre rôle est aussi de superviser l’ensemble des systèmes qui interviennent dans tous ces process d’échanges d’information et de garantir leur bon fonctionnement.

Le deuxième enjeu est de réussir le projet de dématérialisation de la carte vitale sur smartphone. L’appli « carte Vitale » permettra d’accéder à de nouveaux services comme la télésanté, ou le prêt de carte vitale plus facilement gérable en numérique qu’en mains propres. L’application est actuellement développée en interne par les salariés du Mans et en expérimentation dans 2 départements. Elle sera déployée en Sarthe ainsi que dans 9 autres départements dès  2022 avant d’être généralisée à l’ensemble du territoire ».

Le troisième enjeu est de contribuer à l’accélération la « feuille de route du numérique en santé » mise en place par le Ministère de la Santé, pour déployer les services du Ségur numérique le plus rapidement possible auprès des professionnels de santé et des assurés. « Ceci concerne le déploiement du « dossier médical partagé », ainsi que la plateforme numérique « Mon espace santé » qui sera généralisée à toute la population française en janvier 2022. Cette plateforme web sécurisée intégrera le dossier médical partagé de l’assuré, son agenda santé, une messagerie santé sécurisée, ainsi qu’un catalogue de services référencés proposant une sélection d’applis de santé reconnues (téléconsultation, nutrition, sophrologie, suivi diabète, prises de rendez-vous etc.) ».

Enfin le quatrième enjeu cité par Anthony Gomes de Carvalho est de développer et de renforcer les liens avec les industriels de la santé. « Nous travaillons avec près de 1000 partenaires industriels qui participent à équiper et à améliorer ce système. Ce sont des éditeurs de logiciels, mais aussi des créateurs d’applications de santé, ou encore des fabricants d’objets connectés. Nous animons cette communauté et avons un rôle de garant. Nous publions régulièrement des appels à candidatures ou à projets auprès de ces industriels pour tester les nouveaux services que nous développons. Dans ce cadre, un certain nombre d’éditeurs participent à l’expérimentation de   l’appli carte vitale, actuellement en test à Lyon et à Nice depuis deux ans ».

Pendant la crise sanitaire liée au covid, le GIE SESAM-Vitale a également été mobilisé pour accélérer le déploiement de la télémédecine. Une cinquantaine de communications sur les évolutions réglementaires ont été émises auprès des industriels et 200 solutions innovantes ont été référencées sur le site sante.fr. En 2020, 19 millions de téléconsultations ont ainsi pu être remboursées par l’Assurance Maladie.

Le groupement emploie 200 salariés, qui travaillent au Mans, dont 85% d’ingénieurs. L’établissement recrute près de 15 nouveaux postes chaque année. Il participera notamment à l’Afterwork « Cadres » du 23 septembre co-organisé par Le Mans Développement, l’Apec et Pôle Emploi.

 

Consulter le rapport d’activité 2020 : https://www.sesam-vitale.fr/o/porte-document-web/RA-2020/index.html#/page/0

 

Gie Sesam Vitale Le Mans

 

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp