ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES

« Faire mieux avec moins », la prochaine Biennale du CJD promet de vous aider à renforcer l’impact positif de vos entreprises

Le Centre des Jeunes Dirigeants du Mans organise tous les deux ans une Biennale qui invite les acteurs économiques du territoire à se questionner et à s’ouvrir pour faire progresser leur entreprise.

CJD Biennale conférenciers 2022Après le thème « Osez l’émotion dans l’entreprise » en 2012, « Fais ce que tu aimes et tu n’iras plus jamais travailler » en 2017, puis « Révolution intérieure : l’Homme face au changement » en 2019, Le CJD du Mans organise sa nouvelle Biennale le 4 mai prochain sur le thème « Faire mieux avec moins », un sujet qui concerne toutes les activités et tous les dirigeants d’entreprise. 

Les trois co-président 2021/2023 Fabrice Aubergier, Ludovic Alvarez et Nicolas Bigot ont préparé avec les 70 membres JD du Mans une journée complète de réflexion et d’action ouverte à tous, étudiants, entrepreneurs, acteurs économiques, décideurs et influenceurs, familles.

Pourquoi ce thème ? Ludovic Alvarez, co-président du CJD 2021-2023 explique.

« Le CJD a pour vision de mettre l’économie au service de l’Homme. Les entreprises ont un rôle à jouer sur leur territoire ; cette biennale veut aider les entreprises à savoir comment avoir plus d’impact positif avec moins de ressources. 

Le mandat de co-présidence de 2 ans que nous assurons avec les deux autres co-présidents est porté par le sujet des impacts. Quels impacts ont nos entreprises ? Comment réduire les négatifs et renforcer les positifs ? Le thème « Faire mieux avec moins » est un gimmick qui guide nos réflexions et nos actions depuis le début de notre mandature au CJD.

D’un point de vue environnemental nous devons tous réussir à faire mieux avec moins. Il est important de revoir nos modes de consommations et nos fonctionnements, apprendre à consommer moins pour apporter du « mieux » à la planète, à la cité, à la santé, au bien-être, etc. tout en restant compétitif.

Cette thématique fait aussi écho au vécu d’entrepreneurs dont l’activité a été très touchée suite aux confinements. L’idée commune que pour innover et relancer une économie, il faut du temps et de l’argent devient impossible avec cette crise que nous avons traversée. Le contexte nous oblige à étudier les possibilités du côté de l’innovation frugale. Les bonnes idées ne coutent pas forcément cher. C’est une invitation à être plus agile et créatif. Le recyclage, le réemploi, les circuits courts, sont des premiers éléments de solutions à notre portée, mais il y en a certainement de nombreux autres à identifier ou à inventer ».

A travers ces différents temps forts, le CJD proposera aux participants d’emprunter ou d’expérimenter une voie aussi inspirante que nécessaire.

« Nous voulons offrir et partager un moment positif, motivant, qui invite à saisir les opportunités, plutôt que de subir les mutations. Avec pour bénéfice ultime le Sens de ce que l’on fait, et de la façon dont on le fait » confie Ludovic Alvarez.

La Biennale du CJD, c’est quoi ? Une journée d’inspiration, ouverte à tous : 

  • 1 matinée participative de 9h à 12h dédiée à la jeunesse, accueillant 400 étudiants pour réfléchir et agir sur notre territoire
  • 1 après-midi Village Makers de 12h à 18h sur l’esplanade du Palais, pour découvrir et expérimenter le bricolage créatif sous toutes ses formes : Fablabs / Code / Robotique / Impression 3D/ Low Tech / Artisanat / Art en partenariat avec le mouvement « Make Me »
  • 2 ateliers itinérants en bord de Sarthe de 16h à 17h30,
  • La grande conférence économique dès 18h au Palais des Congrès avec 3 intervenants inspirants, spécialistes du sujet : Mathieu Baudin de l’Institut des Futurs Souhaitables, Julia Faure, dirigeante de la marque de vêtements durables Loom, Céline Puch Ardichvili, dirigeante, conférencière et bloggueuse sur le thème de L’entreprise contributive et Emmanuel Gasne, improvisateur et directeur d’écriture du programme « Scènes de ménage ».
  • 1 cocktail de producteurs locaux

Les organisateurs espèrent attirer plus de 1000 participants pour la grande plénière du soir. Pour le « Village Maker », 1 000 visiteurs sont attendus de 12h à 18 sur le parvis du PCC. Tous les publics seront accueillis : associations, écoliers, collégiens et lycéens, clubs d’entreprise, dirigeants d’entreprise, services production ou également des responsables de bureaux d’études puisqu’il y aura des possibilités de prototypage rapide sur place.  

« Cette après-midi est organisée par notre partenaire « Make Me » qui est un réseau de bricoleurs ingénieux sensible à l’open source pour partager leurs savoirs. Cet atelier a vocation à être pérennisé au Mans, à l’issu de cette biennale. Make Me anime une communauté de plus de 1 000 makers en France qui se rassemblent sur différents évènements comme la Maker Fair ou le Maker campus », complète Ludovic Alvarez.

Inscriptions : https://my.weezevent.com/biennale-du-cjd

 Infos complémentaires : https://mailchi.mp/e59961fa937a/cjd-biennale-5172845?e=21095395dc 

 

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp