ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES

ROTADAIRON pérennise sa croissance et son activité en acquérant ses bâtiments

La société ROTADAIRON de Mulsanne, parmi les leaders européens de la conception et fabrication d’engins-outils pour les professionnels de la création et de l’entretien d’espaces verts des terrains sportifs et de golfs, ancre son activité dans la métropole en investissant 1,6 million d’€ dans ses murs.

Elle vient d’obtenir l’accord de la Métropole pour une aide à l’immobilier d’entreprise (120 000€ de subvention et 250 000€ à taux zéro). L’entreprise de 20 personnes, dirigée par Benoit Etienne poursuit son développement et ses projets.

« Quand j’ai été en position de reprendre la société en 2019, la cession de l’immobilier était un sujet qui ne pouvait pas encore être abordé avec le cédant. J’ai racheté les parts de l’entreprise début 2020, et la société a dû s’arrêter 4 semaines à la mi-mars 2020, dans le contexte COVID. La question de l’acquisition des locaux est revenue à l’agenda autour du 2ème trimestre, car plusieurs demandes et besoins d’améliorations du bâtiment de notre lieu de travail se sont manifestés ; je ne pouvais apporter une réponse à mes salariés qu’en devenant propriétaire de nos bâtiments ».

Le loyer élevé incite le gérant a accéléré ses démarches à l’été 2020 ; il fait évaluer le site et se renseigne auprès de différents acteurs locaux pour identifier une autre solution alternative. L’entreprise réussi finalement à renégocier l’achat des bâtiments début 2021, comprenant 2 500 m² de bâtiment principal et 935 m² de stockage sur 3,3 hectares de terrain. « Nous avons monté avec l’aide de Le Mans Développement un dossier d’aide à l’immobilier d’entreprise pour sécuriser nos locaux et notre implantation sur ce site de 3,3 hectares.  Nous sommes très contents de cette aide, c’est un joli coup de pouce, une aide significative. Elle va notamment permettre d’envisager plus sereinement la rénovation de notre toiture qui est en fibrociment sur le batiment principal.  C’est très encourageant de se sentir accompagné par ses élus et sa collectivité ».

Depuis la reprise en 2020, le nouveau dirigeant a entamé 2 gros chantiers : accélérer la digitalisation de l’entreprise et le lancement de nouveaux produits.

« Notre site web datait de 10 ans lors de la reprise. Nous avons retravaillé notre site vitrine pendant un an en impliquant les collaborateurs des différents services de l’entreprise. Cela a été l’occasion de   les sortir de leur périmètre habituel de travail, et de mener ce projet en mode collectif. C’était très intéressant car cela nous a tous poussés à nous reposer toutes les questions de base sur qui nous sommes vraiment, clarifier notre périmètre produit, mettre en avant les segments clients sur lesquels nous opérons, et réaffirmer nos engagements : la satisfaction client, la qualité de nos produits, la qualité du travail réalisé par nos produits et le made in France.  Notre nouveau site présente ainsi maintenant beaucoup plus clairement nos 5 gammes de produits ».

Refondre ce site web, en ligne depuis mars 2021, était la 1ère étape de ce plan de digitalisation. « Il nous reste à finaliser l’interface dédiée à nos distributeurs, que nous souhaitons connecter davantage avec notre ERP. Nous rentrons également progressivement dans davantage de présence en ligne avec nos réseaux sociaux et blogs. Pour nous aider à formaliser une communication un peu plus dynamique, nous avons recruté une alternante Ecofac en master communication digitale ».

Les projets relationnels du repreneur ont été mis à mal la 1ère année en raison de la crise sanitaire mais cela a permis de recentrer l’activité sur le développement du plan produit. « Je souhaitais rencontrer tous nos clients principaux en France et à l’étranger pour ma 1ère année mais cela était impossible. Heureusement, nous avons pu participer à deux salons importants de la profession : SALON VERT en septembre 2020 et PAYSALIA en Décembre 2021. Nous y avons présenté nos 2 nouveautés : l’eSEEDCAR , notre engazonneur à assistance électrique, et le ROOG 150-60, regarnisseur à disques de nouvelle génération. Nous avons eu le plaisir de livrer à la ville du Mans une des premières unités de ces machines qui permettent de regarnir les terrains engazonnés de façon très précise » confie Benoît Etienne.

Après 2 ans, l’entreprise, qui exporte le tiers de sa production, a pu à nouveau rendre visite à ses clients internationaux dont les Etats-Unis, son plus grand marché export qui continue de croitre. « Nous avons la chance d’avoir réussi à maintenir notre rythme de travail et notre activité. Nous avons enregistré une baisse de seulement 5% pendant la première année covid, et nous avons réalisé une très belle année 2021 avec une croissance à deux chiffres. Nous avons même un peu d’avance dans notre business plan ; je suis très fier du travail fourni par toute l’équipe ».

Preuve du développement, l’entreprise cherche à recruter 3 nouvelles personnes en CDI dans l’usine de montage (poste de monteur/assembleur mécanique) et en soudure (poste de soudeur   semi-auto). « Nous cherchons à accueillir dans notre équipe des personnalités qui souhaitent s’inscrire dans notre projet et dans une entreprise à taille humaine. Nous avons également besoin d’un démonstrateur-metteur au point pour nos machines et nos équipements ».

contacts@rotadairon.fr

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp