Agence de développement économique Le Mans Métropole
Ronan TOULHOAT
Ronan TOULHOAT

Gérant
CREART DESIGN STUDIO

« Je suis installé depuis juin dans la pépinière Créapolis, mon activité se définit en 4 mots : illustration, bande-dessinée, graphisme et story board. J’ai été orienté par Le Mans Développement. Je bénéficie de locaux à loyers modérés et d’une prise en ... [ En savoir + ]

Haut | Mentions légales | Politique de confidentialité
Babaweb

Restaart, l’innovation mancelle pour la récupération et la santé au travail

Dans un monde hyperconnecté, parfois anxiogène ou oppressant, nos corps encaissent différentes agressions externes ou internes et peuvent parfois être nerveusement sur-sollicités. Le monde du sport est un domaine où plus qu’ailleurs la concentration mentale et la capacité de récupération musculaire sont importants et font la différence sur les performances pendant les compétitions

En réponse à ce constat, Agnès Chapsal, Présidente et Renaud Sibille se sont associés aux ostéopathes Antoine Jarry et Thomas Payen, spécialistes du sport de haut niveau pour concevoir et développer des solutions nomades de récupération physique et mentale.

Après une première expérience concluante en mai 2019 auprès de l’équipage du bateau Energy Observer, un nouveau cocon high-tech a embarqué en février 2020 pour un tour du Monde de 4 ans.


Grâce à des stimulations multi-sensorielles, et en s’appuyant sur les dernières recherches en matière de neurosciences, Restaart délivre une séance de 20 min permettant de balayer les ruminations mentales, fruits du stress, et de procurer ainsi un état de repos intense. Les émotions, les pensées, les aptitudes retrouvent alors leur équilibre et les premiers tests révèlent déjà une augmentation des fonctions cognitives (réflexes, mémoire, vigilance).


Un 3ème prototype du cocon, actuellement en cours de fabrication, est destiné à être analysé scientifiquement par le laboratoire « Motricité Interaction Performance » de Le Mans Université pour mesurer ses effets sur les facultés cognitives et physiologiques. Une série de 10 suit dans la foulée, et sera mise en situation réelle auprès des sportifs de haut niveau aux 24H du Mans, ou de professions exposées au stress telles que les forces de l’ordre, les urgentistes dans les cliniques et hôpitaux ou certaines entreprises.


« L’état d’esprit de ces 15 premiers mois est avant tout de consolider notre promesse, nous ne concevons pas un gadget ; nous avons une réelle griffe scientifique. Lors des premiers essais à bord du bateau, nous avons enregistré des progressions de 25 à 30% sur l’amélioration des fonctions de l’attention et des réflexes. Ce 1er résultat, aussi brut soit-il, nous a conforté pour continuer. Toujours dans cet esprit, le 3ème prototype sera testé en laboratoire selon 3 protocoles de fatigue distincts auprès d’une cinquantaine de candidats pour des résultats encore plus probants » indique Agnès Chapsal.


A ce stade de prototypage, la solution proposée est un casque high tech habillé de tissu, à installer en position allongée. 4 programmes sont proposés parmi les thématiques naturelles de forêt, mer, montagne… Il ne reste ensuite plus qu’à se détendre pendant 20 minutes durant lesquelles les 5 sens vont être sollicités pour débrancher le cerveau et le mettre au repos.


Avec le développement des maladies chroniques liées au stress, et l’exigence de plus en plus haute de performance tant mentale que physique, le marché de la récupération a de beaux jours devant lui, et à échelle planétaire.




La startup passe la seconde pour assurer ses premières commercialisations fin 2021

245 000 € ont été investis jusqu’à présent pour mettre au point la solution avec l’aide financière de partenaires extérieurs (BPI, Initiative Sarthe, Région Pays de la Loire, aides financières issues de la Recherche). Les premières commercialisations devraient démarrer fin 2021. Installés dans les locaux de l’incubateur Le Mans Innovation, les 4 entrepreneurs bénéficient de l’accompagnement à l’innovation mais également d’accompagnement avec leurs partenaires. Si cette phase d’amorçage est la plus délicate en terme de financement, la phase de lancement sur le marché devrait être prometteuse.


Si la première étude de marché réalisée en décembre prévoyait un modèle économique optimiste dans le secteur de l’hôtellerie et du bien-être, le covid a malheureusement modifié cette opportunité. Le plan de développement et le lancement de la commercialisation ont donc été revus en diversifiant les marchés.


« Nous avons finalement décidé de démarrer une pré-commercialisation avec 10 prototypes et de cibler les marchés au stress chronique très présent au quotidien : les entreprises, le secteur de la santé (hôpitaux, cliniques, epadh) et les professions éprouvantes (armée, forces de l’ordre, GIGN, urgentistes…).


Encore en phase de balbutiements, la startup reste prudente, privilégiant de garantir avant tout un produit fiable tout en restant agile dans son modèle de vente pour s’adapter aux besoins de ses clients. « Aujourd’hui, nous réalisons tous nos prototypes avec notre propre laboratoire et bureau d’étude, et pensons fabriquer à la demande pendant les 3 premières années. Nous pourrons assurer la fabrication de 100 unités d’ici fin 2021. L’idée est d’avoir un parc de 350 capsules en 2022 pour atteindre 1 000 exemplaires en 2024 » précise Agnès Chapsal.


Agnès Chapsal, également Vice-Présidente de l’association Team Mam, qui rassemble de jeunes pépites sarthoises du sport de haut niveau, espère intégrer la solution Restaart dans les programmes de préparation des athlètes pour 2024.  « Nous avons déjà un athlète qui sera présent avec Restaart à Tokyo en 2021.  Les JO de 2024 se préparent dès maintenant. Nous espérons bientôt rencontrer des responsables de l’Insep pour voir comment nous intégrer dans leur plan de préparation ».


Une concurrence existe mais elle porte plus sur le créneau de la qualité du sommeil que sur la récupération. « Aujourd’hui, 70% des personnes ne parviennent pas à débrancher dans leur journée, alors que la meilleure pratique de décharge mentale est celle qui intervient au top des sollicitations en journée. On attend souvent que les vacances ou le week-end arrivent pour souffler et c’est dommage. Il vaut mieux s’octroyer des moments au quotidien pour décharger et reprendre son activité en étant plus réceptif ».


Restaart travaille actuellement sur la programmation d’un prêt d’amorçage pour maintenir le rythme jusqu’au 1er bon de commande. Une 1ère levée de fond devrait être réalisée mi-2021. « Notre territoire bénéficie d’un maillage fort d’acteurs économiques prêts à soutenir les entreprises naissantes. Entreprendre dans la Sarthe et dans la région des Pays de La Loire est à ce stade pour nous, une chance. Je pourrais citer, en plus de nos partenaires déjà cités, l’agence Solutions & Co, d’Atlanpôle Biothérapies nous permettant de construire notre comité d’experts scientifiques, mais aussi des entreprises comme Chastagner Delaize à la Ferté Bernard avec qui nous avons travaillé main dans la main. Nous-mêmes membres de la French Tech, nous pouvons témoigner du duo gagnant avec la French Fab de notre Département ».

 Contact :

Crédits photos et design @ Agence de design Avant Première à Lyon

Publié le 14 septembre 2020

Notre site utilise des cookies afin de nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant la visite vous acceptez l'utilisation de ces cookies

Consultez notre politique de confidentialité pour plus de détails.