Agence de développement économique Le Mans Métropole
Dr Wolfgang ULLRICH
Dr Wolfgang ULLRICH

Directeur
Audi Sport

“Venir au Mans, c’est toujours quelque chose de très spécial pour moi. Procéder aux vérifications techniques au pied de la cathédrale, en plein centre-ville, est unique. Histoire et technologies du futur sont réunies dans un même endroit. Je n’ai jamais ... [ En savoir + ]

Haut | Mentions légales | Politique de confidentialité
Babaweb

Les robots connectés de la jeune startup Symbioide

Créée en décembre 2019 la startup mancelle Symbioide incubée chez Le Mans Innovation s’apprête à rentrer dans la phase 2 de son démarrage en lançant la commercialisation des robots qu’elle utilise.

Cette jeune société créée par Alexandre Bouttier et François Landreau est née initialement d’un besoin de développer des outils pour faciliter l’apprentissage des enfants autistes.

L’histoire commence il y a 3 ans quand François Landreau, webmaster de métier, décide de réfléchir au développement d’une plateforme web d’éducation adaptée aux enfants autistes. La rencontre avec Alexandre Bouttier, responsable Méthodes et projets dans une PME industrielle et passionné par la robotique va faire évoluer l’idée de départ vers une solution à un robot connecté, tel un compagnon qui aidera l’enfant dans ses apprentissages.

« Pendant 2 ans nous avons travaillé sur notre temps libre pour affiner notre projet et notre solution. Pour passer à la vitesse supérieure nous nous sommes rapprochés de la CCI il y a un an qui nous a orientés vers la Ruche Numérique. Nous sommes alors passés devant un comité pour être accepté dans le programme Chronos proposé par Le Mans Innovation. Aujourd’hui nous sommes tous les 2 à plein temps dans notre projet, avec l’aide d’un alternant en master 2 informatique ».

L’entreprise mancelle Symbioide s’appuie sur des partenaires fabricants pour distribuer ensuite ses robots sur le marché national et les modeler en leur appliquant des programmes adaptés aux besoins des utilisateurs.

Les jeunes entrepreneurs ont suivi le parcours Chronos sur 8 semaines pour obtenir leurs premiers financements. « L’accompagnement nous a permis de structurer le projet, de recadrer l’activité. Débloquer cette 1ère enveloppe financière de 110 K€ nous a permis de renforcer la partie R&D de nos offres. Notre accélération va nous conduire assez rapidement à chercher des fonds supplémentaires auprès d’investisseurs pour accompagner la montée en puissance de la commercialisation et des nouveaux développements », indique le jeune entrepreneur.

A l’origine tourné vers l’aide aux enfants porteurs de handicaps tels que l’autisme, le robot est également plébiscité par le B2B. Suite à des demandes de prospects, l’offre s’est complétée d’une offre de robotique de service avec téléprésence.

Le robot de téléprésence, équipé d’une tablette tactile, permet d’être connecté à distance et d’interagir avec lui. Il peut être utile notamment pour l’enseignement à distance dans des situations d’enfants hospitalisés. L’entreprise développe alors des applications, servant de passerelles entre des sites d’elearning et le robot. Le robot parle, encourage, lit à voix haute les documents en ligne, peut diffuser des vidéos et l’enfant peut répondre soit oralement soit en écrivant avec la tablette.

 « Un robot de téléprésence permet également de faciliter la télémédecine avec les professionnels de santé qui peuvent se connecter à distance au robot pour effectuer des manipulations de soins aux patients. La bonne autonomie du robot lui permet de se déplacer aisément ; il est donc possible de l’imaginer passer de chambre en chambre ou de service en service dans des hôpitaux ou Ehpads. Nous allons d’ailleurs en installer un à l’accueil de Le Mans Innovation. Notre volonté est de pouvoir apporter une solution robotique dans toutes les situations où des personnes rencontrent des difficultés et ont besoin d’une aide », précise Alexandre Bouttier.

Symbioide vise donc aujourd’hui trois marchés : l’autisme et les besoins éducatifs spéciaux autour du handicap, le monde de l’éducation (plateforme de développement libre ex profs en techno), et l’environnement professionnel (entreprises, événementiel, luxe, santé).

Côté commercialisation, l’entreprise revend donc des produits standard et packagés que sont les robots mais également loue ses robots 50 € la journée, 250 € la semaine ou 800 € le mois et dispose d’une gamme d’options et d’applications personnalisables pour répondre au plus près des besoins utilisateurs. Les deux associés espèrent ainsi enregistrer un chiffre d’affaires de 200 000 € en 2021 et atteindre la barre des 500 000 € en 2022. « Le gros de nos dépenses concerne les recrutements. Nous prévoyons de recruter d’ici mars 2021 un ingénieur ou un technicien informatique et un responsable commercial. »


symbioide.com / contact@symbioide.com

Publié le 01 décembre 2020

Notre site utilise des cookies afin de nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant la visite vous acceptez l'utilisation de ces cookies

Consultez notre politique de confidentialité pour plus de détails.