ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES

Numérique : Appel aux entreprises pour le lancement de la 3ème saison d’EKOD, l’école des métiers du numérique

L’école Ekod, pilotée par Josué Girandier est un cursus de formation en alternance lancé par la CCI du Mans et de la Sarthe en 2019 en lien avec le CESI et le CNAM, pour pallier au manque de compétences dans les métiers du numérique. EKOD est la seule école entièrement dédiée aux métiers du digital en Sarthe.

Ecole du numérique Le MansDepuis son lancement le nombre d’alternants ne fait qu’augmenter. La première promotion, rentrée en novembre 2019, a formé 14 développeurs informatiques, sortis diplômés en juin 2021. Sur cette promotion de personnes en reconversion, la moitié a trouvé un poste dans l’entreprise de leur alternance ou ailleurs, et l’autre moitié continue un cursus de formation complémentaire.

La rentrée 2020 a attiré 38 alternants (2 formations supplémentaires sur 2 ans et une sur 1 an), et la rentrée 2021 enregistre environ 50 candidats admis.

« Nous proposons trois formations diplômantes proposant un titre RNCP : chef de projet communication digitale (bac + 3), webconcepteur (bac + 2) et technicien systèmes et réseaux (bac +2). Les profils qui suivent ces formations aujourd’hui sont quasiment tous des apprenants qui poursuivent leur cycle d’étude. Nos formateurs sont exclusivement des intervenants extérieurs, en poste dans les métiers du digital. Faire intervenir par exemple les experts des entreprises Code Colliders, Rethink it, OnSoft et bien d’autres encore permet de proposer une formation 100% professionnalisante » confie Josué Girandier.

Avec EKOD, La Ruche Numérique, Le Village by CA et la CCI du Mans et de la Sarthe s’investissent pour créer et animer, avec l’écosystème économique local, des échanges au service d’une école qui souhaite répondre aux enjeux du territoire et de ses acteurs. Tant par le choix des intervenants que pour les entreprises qui accueillent les alternants, l’école souhaite favoriser ces liens de proximité avec les acteurs locaux, pour garantir un échange de qualité dans l’intérêt de tous. L’objectif majeur, in fine, consiste à alimenter le territoire des compétences numériques clés pour accélérer et amplifier la transition numérique et le développement des entreprises sarthoises.

En fin de cursus, les alternants sont opérationnels et prêts à poursuivre leur voie professionnelle. Pour autant, au-delà de l’aspect purement « technique » du métier, l’école s’investit pédagogiquement pour être reconnue pour les compétences comportementales qu’elle amène aux apprentis, consciente qu’à compétences techniques égales, c’est cela que cherchent les entreprises.

Un appel aux TPE et PME sarthoises pour prendre les alternants

Si les candidats sont de plus en plus nombreux chaque année, l’école, encore récente, reste méconnue des entreprises. Il y a un réel attrait des jeunes pour cette voie et un réel besoin des acteurs économiques locaux d’intégrer ces compétences en interne. Malheureusement il manque encore des entreprises pour accueillir les alternants inscrits pour la rentrée 2021.

« Beaucoup de TPE-PME ont de vrais besoins en numérique et pourraient intégrer ces compétences, mais elles ne pensent pas toujours à l’alternance. Pourtant cette formule présente de nombreux avantages et plusieurs aides peuvent faciliter le passage à l’acte. Tout d’abord notre planning pédagogique prévoit un rythme de 3 semaines en entreprise et une semaine au centre de formation, ce qui est très apprécié par les professionnels pour permettre à l’alternant de travailler sur des sujets de fond. Par ailleurs, pour le montage financier, si l’opco prend en charge le coût de la formation, l’entreprise doit de son côté assurer un salaire à son alternant. Toutefois des aides sont mobilisables et permettent de réduire significativement le budget alloué pour l’entreprise : jusqu’au 31 décembre 2021, une aide de 8 000 € accessible pour la 1ère année ainsi que des exonérations sociales sur les 2 ans. Pour lever le frein de celles et ceux qui pensent ne pas avoir assez de travail à fournir à un alternant, la formation autorise les alternants à réaliser leur apprentissage dans deux entreprises distinctes ce qui permet à chacune de bénéficier d’une compétence numérique, moins longue, et en partageant les frais », précise le responsable de l’école. Le portail de l’alternance sur le site du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité permet facilement de simuler le coût net annuel à la charge de l’employeur (https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/).

Pour faciliter l’immersion de l’apprenti dans l’entreprise, l’école met également en place un suivi de l’alternance. « Pour que la mission se passe sereinement, nous aidons l’entreprise à bien manager l’alternance. Elle ne doit pas être vécue comme une contrainte par les salariés et le dirigeant de l’entreprise. Il faut voir cette alternance comme une opportunité contributive à la structuration managériale et organisationnelle de l’entreprise. » poursuit Josué Girandier.

Les élèves rentrent le 6 et le 13 septembre. Ceux qui n’ont pas encore trouvé d’entreprises ont jusqu’à fin novembre pour trouver leur employeur.

Si vous souhaitez vous positionner pour accueillir éventuellement un alternant dans un de ces métiers chez vous, ou en savoir plus sur le montage de dossier, contactez dès maintenant Charlotte Joseph charlotte.joseph@lemans.cci.fr / 06 40 54 74 73 / https://ekod.lemans.sarthe.cci.fr/

 

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp