Agence de développement économique Le Mans Métropole
Stéphane BREDEL
Stéphane BREDEL

Directeur d'exploitation
SUCO VSE

Votre entreprise a fait le choix de quitter Créteil pour venir au Mans ?  » J’avais pour mission de trouver un lieu qui puisse satisfaire plusieurs critères : une région industrielle, un bon réseau d’infrastructures pour le négoce car nous recevons beaucoup ... [ En savoir + ]

Haut | Mentions légales | Politique de confidentialité
Babaweb

Solution recrutement : création de la Maison du Temps partagé

Les groupements d’employeurs Cénotis et Par’temps ont emménagé dans un nouveau local courant 2018. Une démarche à l’image de leurs projets communs : mieux faire connaître cette solution pour les entreprises qui veulent recruter.

La Maison du temps partagé créée au 1er trimestre 2018 par Par’temps et Cénotis, vise à donner ainsi plus de visibilité à la solution du temps partagé.

Ce rapprochement entre les 2 structures n’est pas que géographique. Des opérations de séduction et de communication sont prévues pour attirer plus d’entreprises dans leurs réseaux : petits-déjeuners thématiques, se rapprocher des GEIQ (insertion) pour prendre la suite du parcours de celles et ceux qui suivent  en CDD ces formations en alternance… Plus il y aura d’entreprises adeptes du concept, plus ces groupements auront de moyens pour former les salariés proposés, et plus les entreprises adhérentes seront performantes.

Le groupement d’employeur, comment ça marche ?

Explication.

Une entreprise identifie d’abord son besoin de compétence et son volume ou sa fréquence ; si c’est pour du temps partiel, une saisonnalité, ou pour un besoin de complément technique. Nous ne sommes pas des agences d’intérim ; il s’agit d’un besoin récurrent et à long terme pour nos entreprises, il n’est pas question de répondre à un besoin ponctuel.

Le groupement étudie les profils cherchés et s’il dispose déjà d’un salarié compétent parmi les salariés disponibles il le propose, sinon il recrute la compétence manquante en accord avec l’entrepreneur demandeur. Le groupement prend également en charge les éventuelles formations nécessaires pour monter en compétences ses salariés mis à disposition pour améliorer leur employabilité.
Si l’entreprise valide le candidat, Cenotis ou Partemps rédige le contrat de travail avec le salarié et rédige une convention de mise à disposition à l’entreprise. Le salarié aura les mêmes conditions de travail et avantages que les autres salariés de l’entreprise qui en dispose.
Pour bénéficier de ce service, l’entreprise doit juste adhérer au groupement d’employeurs (50 à 100€/an selon la taille de l’entreprise). Le groupement facture ensuite mensuellement à l’entrepreneur la mise à disposition du salarié ; 1h travaillée = 1h facturée toutes charges comprises).

 

Cénotis, historiquement à vocation industrielle

Cénotis, a été créé en 1999 par des chefs d’entreprise qui avaient des besoins communs de recrutements en temps partiels. La démarche qualité qui a été imposée aux équipementiers industriels dans les années 2000 a rapidement boosté les besoin de main d’œuvre qualifiée dans les compétences qualité, et comptabilité. Le champ d’action de Cenotis s’est alors étendu à tout le département. Après la crise économique, l’association décide de se rapprocher du groupement AGE du Maine et Loire pour optimiser les coûts de fonctionnement.

Début 2018, le Conseil d’Administration de Cenotis souhaite être à nouveau plus proche des entreprises et des salariés locaux mis à disposition de leurs adhérents. Le groupement d’employeurs se détache alors d’AGE pour redevenir autonome et réfléchit à un projet de mise en commun des moyens avec un autre groupement d’employeurs pour communiquer sur une « Maison du temps partagé ».

Cenotis compte aujourd’hui 60 entreprises adhérentes pour une quarantaine salariés en contrat (certains qui peuvent avoir jusqu’à 5 entreprises) et 2 salariés permanents au siège de Cénotis.

Laurent MARCHAL, dirigeant d’entreprise et Président de Cénotis depuis 2013 précise : « J’ai toujours considéré que le temps partagé était un outil au service de la performance des entreprises. Aujourd’hui, comme la main d’œuvre qualifiée est difficile à trouver, mieux vaut ne pas se battre et se partager les compétences de bons profils. D’autant plus que le salarié mis à disposition arrive formé dans l’entreprise. Notre ambition est de développer le nombre d’adhérents. Nous avons un gros potentiel pour faire grossir ce nombre ; ainsi nous pourrons développer et intégrer de nouvelles compétences. Notre grande mission dans les 2-3 ans à venir est de plus communiquer sur cette solution pour le recrutement des entreprises ».

Cénotis a d’autres gros chantiers en cours, que nous partage Françoise AMY  « Nous travaillons également sur 2 grands secteurs en pénurie de main d’œuvre et en souffrance depuis quelques années déjà : la maintenance industrielle et l’informatique et les nouvelles technologies de l’information. S’il faut monter des plans de formation, nous nous y attèlerons. Il faut commencer maintenant à réfléchir avec les entreprises pour résoudre ce problème dès que possible ».

Par’temps, la solution pour les artisans et TPE

De son côté Par’Temps été créé en 2000 à l’initiative d’artisans et en appui avec la Chambre de Métier et de l’Artisanat. La raison était principalement le fort besoin de personnel en temps partiel (essentiellement pour des compétences administratives et comptables dans un premier temps) et la frilosité des artisans de petite taille à passer le cap de l’embauche du 1er salarié.

« Par’temps agit un peu comme une couveuse pour les TPE : le groupement forme ses salariés, gère toute la partie administrative et met à disposition des compétences dans l’entreprise adhérente. Ce qui laisse le temps aux artisans d’avoir la charge de travail suffisante pour réaliser ensuite une embauche en directe et à temps plein, si besoin ou de fidéliser le salarié en temps partiel grâce à Par’Temps. Presque 30% de notre activité revient à du préalable à l’embauche », souligne Audrey ANGIBERT, directrice de l’association.

Par’Temps s’adresse aux TPE de moins de 20 salariés installées en Sarthe, hors activité industrielle et pour des besoins de temps partagé souvent à la semaine ou au mois (de manière récurrente). Une personne salariée peut ici avoir jusqu’à  5 entreprises/semaine. Depuis sa création, le groupement s’est fortement développé notamment dans les secteurs du bâtiment, des services, de l’alimentaire, des garages, du numérique…

« Aujourd’hui nous regroupons 80 adhérents qui utilisent les 50 salariés du groupement.  50% des métiers demandés sont des fonctions supports (administratif, marketing, web…) et 50% concernent la production (ouvriers, mécaniciens, pâtissiers…). Notre activité représente environ 40 000 heures de travail/an vendues auprès de nos adhérents ».

L’avantage pour les entreprises est de bénéficier de compétences de qualité (le groupement forme ses salariés) qu’elles n’ont pas la capacité d’intégrer elles-mêmes dans leur entreprise. Par’Temps apporte une souplesse à l’entreprise et de la sécurité au salarié avec pérennité de l’emploi. En contrepartie de l’adhésion, le groupement  met à disposition sa main d’œuvre sous une formule tout compris : 1h travaillée = 1h facturée (charges, congés, fériés inclus).

Autre avantage pour les entreprises : le groupement a compris l’intérêt des formations et ne lésine pas sur les moyens. « Nous sommes convaincus que les salariés placés auront plus de chance d’augmenter leur employabilité si nous les formons régulièrement : soit aux besoins spécifiques des entreprises,  soit pour monter en compétence, soit pour développer leur employabilité par leur polyvalence. L’année dernière, nous avons utilisé le maximum des heures de formation possibles (700 heures) ; à terme cela  facilite la mutualisation des compétences et des outils de travail pour nos adhérents ».

« Les gens nous disent souvent qu’on est un service RH ; les dirigeants viennent piocher à la carte des compétences car ils n’ont pas les moyens d’intégrer certaines fonctions (supports ou production) dans leur entreprise ; par exemple une webmaster va avoir une dizaine d’entreprises différentes pour lesquelles elle anime le site web et les réseaux sociaux».

Le rapprochement de Cénotis suit 3 objectifs :

  1. Démocratiser le temps partagé, qui est encore un concept nébuleux pour certains employeurs. Avec Cenotis, l’union fait la force.
  2. Mutualiser des moyens : par le partage d’un local mais aussi avec des moyens humains
  3. Communiquer à 2 autour de la « Maison du temps partagé », qui est une 1ère en France.

Si aujourd’hui les entreprises adhèrent de plus en plus au concept, il faut également savoir séduire les compétences recherchées. Pour être salarié d’un groupement d’employeur, il faut aimer le changement et savoir structurer son organisation pour bien intégrer l’aspect zapping des tâches et des différentes cultures d’entreprise.

« Pour faire face au manque de salariés dans certains secteurs, nous avons mis en place une prime à nos propres salariés Par’Temps qui nous mettent en contact avec une nouvelle compétence. Si celle-ci est recrutée par une entreprise adhérente, une prime est versée au salarié ; ça fait partie des actions de réseautage ».

Aujourd’hui Par’Temps compte 3,2 Equivalents Temps-Plein dans son équipe permanente pour gérer toute cette organisation et souhaite dans les mois à venir poursuivre son développement en région (une antenne vendéenne depuis janvier) mais également sur le territoire sarthois. L’association envisage également d’élargir son horizon en s’ouvrant à des profils d’emploi hors des circuits classiques, et étudier comment intégrer de nouvelles compétences en interne et au service de ses adhérents.

>>  Plus d’infos 
Maison du temps partagé, 44 Rue Albert Einstein, 72000 Le Mans
Cenotis : 02 43 25 79 20  / administration@cenotis.fr
Par’Temps : 06 47 37 67 73 / emploi@partemps.fr

 

Publié le 10 septembre 2018

Notre site utilise des cookies afin de nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant la visite vous acceptez l'utilisation de ces cookies

Consultez notre politique de confidentialité pour plus de détails.