Agence de développement économique Le Mans Métropole
Alex ZUCKERMAN
Alex ZUCKERMAN

Pdt
Groupe Fimor

« Au Mans, nous avons multiplié par 5 notre chiffre d’affaires et sommes devenus leader mondial dans la production de racles de sérigraphie. Aujourd’hui, Fimor, c’est 50 salariés au Mans et 80 dans le monde. Il y a 15 ans, nous ... [ En savoir + ]

Haut | Mentions légales | Politique de confidentialité
Babaweb

Les Assises de l’automobile : Of course Le Mans !

Interview de Philippe JOUBIN,
Responsable pôle Evénements du Groupe Ouest France

 

 

 

 

Ouest France organise depuis plusieurs années des Assises thématiques à portée nationale, qui rassemblent sur une journée des leaders et des experts nationaux et internationaux du secteur automobile.

Pour la 1ère édition des Assises de l’Automobile, le groupe de presse a choisi Le Mans pour accueillir en partenariat avec l’ACO ses prestigieux invités et les 450 participants attendus le 28 mars prochain.

« Les Assises sont des journées de conférences ou forums, qui sont des débats et échanges par le biais de table-rondes, face-à-face, interviews… consacrés à des secteurs professionnels précis et lors desquels des leaders du secteur prennent la parole. Notre façon de préparer ces Assises est une des clés de notre réussite. Il faut comprendre que ces événements sont organisés par des journalistes, tout comme le programme et l’animation », détaille Philippe Joubin.

Ainsi, en mobilisant le savoir-faire de la rédaction, le groupe Ouest France propose une autre manière de pratiquer le métier de journaliste : délivrer de l’information de très haute qualité à des professionnels d’un secteur économique qui viennent assister aux débats, et à qui le groupe permet d’entendre les leaders du secteur économique concerné.

Philippe Joubin précise « Nous avons lancé cette formule il y a près de 15 ans avec « les Assises de l’économie de la mer » qui sont devenues notre navire amiral, et qui depuis, ont lieu tous les ans et peuvent rassembler jusqu’à 2 000 participants ».

Suite à ce succès, la formule a été déclinée à d’autres thématiques maritimes (pêche, plaisance) mais également autour de l’agriculture, l’alimentation, ou encore la filière équine…

 

Et pour la 1ère fois les Assises de l’Automobile.

Quand le groupe Ouest France crée des assises, deux éléments importants sont étudiés : la crédibilité territoriale (filière experte localement, événements de notoriété…) et la crédibilité rédactionnelle (thématique régulièrement traitée par les rédactions).

« L’automobile est un sujet sur lequel nous travaillons depuis plusieurs années déjà. Tous les facteurs étaient réunis pour l’organiser au Mans : la crédibilité de la ville qui est située dans notre zone Ouest-France, et le fait que cette thématique occupe un fort développement rédactionnel dans nos éditions (de plus en plus d’articles ou de suppléments en lien avec l’automobile ou la mobilité) ».

 

Objectif de cette 1ère édition

« Si sur certains lieux et sur des éditions déjà récurrentes, nous attirons jusqu’à 2 000 participants, nous attendons pour cette 1ère édition sur l’Automobile 450 participants, ce qui correspond à la jauge maximale du Welcome qui accueille l’événement du 28 mars sur le Circuit des 24 Heures. »

« L’événement vous concerne directement si vous êtes un professionnel du secteur automobile : concessionnaire, équipementier, prestataire et sous-traitants, ou même étudiant… Ce qui est important dans l’événement c’est de laisser la place aux échanges et au networking ».

Si le billet d’entrée est autour de 200€, c’est parce que l’information de qualité a un coût. Nous sommes très attentifs et regardants sur la qualité de nos intervenants et aux sujets de fond que nous souhaitons mettre en avant. Tout le monde doit pouvoir se dire « Oui j’ai appris plein de choses ! » ».

Le riche programme du 28 mars a de quoi séduire puisqu’il permettra en effet aux participants d’écouter et de voir les leaders de l’automobile débattre sur scène : Linda Jackson, Présidente de Citroën, Jean Todt, Président de la FIA, envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la sécurité routière, le Prince Albert II de Monaco en appel visio, Lionel French Keogh, Directeur général de Hyundai France, Carla Gohin, Vice-Présidente Recherche et Innovation de PSA Group, Luc Chausson, Directeur des projets stratégique de Volkswagen France, Éric Boullier, ancien Directeur de compétition de McLaren F1, Thomas Brachmann, Directeur technique de Honda Europe, Sandrine Dargaud, Directrice de BMWi France, Ovarith Troeung, Directeur de la mobilité verte d’Engie, Yannick Duport, Directeur de la mobilité électrique d’EDF, ou encore Karl Laferté, Directeur du programme véhicule autonome de Renault, et de nombreux autres experts s’exprimeront toute la journée.

L’événement qui représente un investissement de plus de 400 000 €, s’inscrit, avec les autres Assises, parmi les nouvelles sources de diversification du groupe de presse.

« Ce n’est pas nouveau, la presse a besoin de se réinventer. L’événementiel est une de nos pistes de développement. Ce type d’événement fait ses preuves et nous savons désormais que nous pouvons capitaliser dessus; en 14 ans, les Assises de la mer sont devenues incontournables et s’inscrivent de longues dates dans les agendas des leaders et professionnels du secteur. A terme, nous espérons que les Assises de l’Automobile s’ancreront également dans une notoriété et pérennité. Si les autres Assises sont itinérantes, dans mon esprit celles-ci doivent rester au Mans ».

 

Des entreprises mancelles en démonstration sur le circuit Bugatti à 10h50, 13h ou 16h15

La société Ian Motion installée depuis plus d’un an au Mans, spécialisée dans la transformation de véhicules anciens en véhicules électriques fera une démonstration de son expertise (https://www.ian-motion.com/ ), tout comme la société Dams (https://dams.fr/) qui présentera son véhicule de course Renault Edams formula-eContact, la société Beebee (http://www.beebee.eu/ ) qui fera rouler un de ses véhicules électriques actuellement commercialisés ou la jeune entreprise Wello qui présentera son triporteur électrique (http://www.wello.io/ ).

Arnaud Chéreau, CEO et Cofounder de la société précise « Wello a développé une solution de déplacement 3.0 pour des villes pacifiées et durables. Nos véhicules innovants sont électriques, solaires et connectés afin d’offrir une nouvelle mobilité respectueuse de l’environnement. Lors des Assises, nous présenterons un Wello opérationnel accompagné d’un grand écran qui affichera en temps réel les données du véhicule grâce à sa connectivité 4G et notre plateforme Web MyWello (modalités lieu et heure à définir). Cette 1ère édition des Assises de l’Automobile du Mans est une formidable opportunité pour Wello. Dans le cadre de notre déploiement Grand Ouest, accompagné par ID4CAR, Le Mans Développement et Le Mans Tech, nous souhaitons gagner en visibilité et recherchons de nouveaux partenariats. Les acteurs majeurs de l’industrie automobile présents sur ce site historique des 24 Heures du Mans seront véritablement un tremplin pour nous ».

Michel Lecomte, gérant de Beta Epsilon explique « Nous sommes un bureau d’étude installé depuis de très nombreuses années au Mans. Nous travaillons sur des projets de mobilité avancée, principalement sur l’électrique. Pour nous, la mobilité électrique ne se cantonne pas à une question d’énergie, car elle ouvre le champ des possibles pour adapter le véhicule à l’usage final, ce qui signifie que l’électrique permettra la fabrication de véhicules dotés d’applications extrêmement ciblées. Avec la gestion du dernier km l’électrique va à l’inverse du marché de masse pour revenir à une offre beaucoup plus personnalisée. En Allemagne par exemple, La Poste a déjà conçu pour ses facteurs une gamme de véhicules électriques ultra spécifique. C’est pour cela que notre bureau a mis au point une plateforme qui permet de moduler le véhicule en fonction des cas d’usage. Il s’agit d’un châssis ultra léger en aluminium doté de batteries lithium, prêt à être carrossé, et adapté à tout type de véhicule. Nous vendons la base roulante à partir de laquelle 100 ou 200 modèles différents peuvent être fabriqués. De notre plateforme sont par exemple sortis la Milla, une navette autonome, qui a été présentée au CES Las Vegas, ou la voiture électrique BeeBee ».

La Beebee, véhicule de loisir, destinée au marché du loisir, qui sera présenté le 28 mars, est un des exemples d’application de cette plateforme.

« Pour nous l’objectif des Assises est double. Montrer notre savoir-faire biensûr, et aussi rencontrer d’autres experts d’autres types d’énergies, pour voir tout ce qui se fait et confronter nos idées ».

 

S’inscrire aux Assises de l’automobile 

 

2017 – Formula E – Teaser Z.E. 17

SONY DSC

Publié le 21 mars 2019

Notre site utilise des cookies afin de nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant la visite vous acceptez l'utilisation de ces cookies

Consultez notre politique de confidentialité pour plus de détails.