Agence de développement économique Le Mans Métropole
Pierre GRONDIN
Pierre GRONDIN

Directeur Général Adjoint industriel
CLAAS Tractor

« Notre Usine est installée ici au Mans depuis plus de 75 ans. Intégré au groupe allemand CLAAS depuis 2003, nous avons  fêté nos dix années de vie commune et préparons, avec confiance, notre avenir sur le territoire manceau. Le Mans, ... [ En savoir + ]

Haut | Mentions légales | Politique de confidentialité
Babaweb

Le Mans Tech : Sophie Trottinette choisit Le Mans pour lancer les bornes de trottinettes électriques en libre-service

Capture1LMD_French_tech_LogoCes trottinettes électriques font la une des journaux locaux et s’inscrivent en complète cohérence dans le réseau French Tech des nouvelles mobilités. L’actualité a même été reprise par France Inter. Quel entrepreneur est Bertrand FAIVRE et quelles sont ses ambitions ?

Après 7 ans passés sur les marchés financiers Bertrand FAIVRE, aujourd’hui âgé de 38 ans, quitte le milieu bancaire pour racheter en 2014 un fonds de commerce de location de scooters en événementiel, accompagné par Initiative Sarthe. Au sein de sa société Eventis Locations, il porte le parc de 200 à 350 scooters et positionne la société sur tous les événements du circuit du Mans. L’arrivée de concurrents directs sur ces manifestations le pousse à réfléchir à de nouvelles offres pour se démarquer. Féru de sports de glisse et ayant eu une expérience professionnelle dans ce secteur, il envisage rapidement d’exploiter l’arrivée des trottinettes électriques pour compléter son activité Eventis.

En parallèle, il entrevoit toutes les possibilités de ce marché et décide de s’y lancer. Son expert-comptable lui présente alors Cristian Sandu, gérant de la société Quadribot spécialisée dans les véhicules autonomes et en auto-portage, avec qui il crée la société Sophie en décembre 2016.

 

Lancement en mars

Le service Sophie sera proposé au Mans début mars 2017 pour une phase d’expérimentation sur 2 à 5 mois. 2 bornes de 5 caissons seront installées : l’une Gare nord et l’autre place de la République, l’idée étant de rajouter une ou deux bornes supplémentaires chaque mois, localisées dans les lieux les plus fréquentés. En juin, un bilan sera dressé par les différents partis en présence et le service sera reconduit ou non.

Le Mans a été choisie pour sa proximité (ville de l’associé majoritaire), et pour l’absence de flotte de vélos en libre-service. Le projet a été très rapidement soutenu par Le Mans Tech.  Le service Sophie viendrait donc en complément des vélos électriques déjà proposés en location longue durée par l’agglomération.

 

Concrètement comment fonctionnera ce service ?

L’utilisateur qui souhaite utiliser une trottinette doit s’enregistrer sur le site Sophie et payer une 1ère recharge de 12€, équivalent à 5 crédits. Pour réserver, l’usager doit juste télécharger l’application CaptureSophie qui lui indique les bornes et les caissons libres les plus proches. En cliquant sur un des points/bornes de la carte, le logiciel verrouille une trottinette sous réserve bien sûr que la réserve de crédits de l’usager soit positive. Son Smartphone lui indique donc qu’il a 5 ou 30 min pour récupérer sa trottinette. Une fois devant la borne, l’usager n’aura plus qu’à sélectionner l’option « présenter le QR code » qu’il présentera au scanner de la borne. Cela débloquera un des caissons et l’usager pourra alors prendre sa trottinette.

Lorsque l’utilisateur souhaite restituer sa trottinette, il retourne sur l’application Sophie de son smartphone pour réserver un caisson. Le délai de location s’arrête quand la porte du caisson est refermée. Et « Sophie » indique alors à l’usager qu’il a été débité du nombre de crédits correspondant au temps d’utilisation.

 

Des ambitions de développement rapide

Des « pourparlers » sont en cours avec les villes du Havre, d’Angers, de La Rochelle et de Tours, avec une volonté de s’installer en 2019 sur la métropole de Nantes. L’offre Sophie semble également intéresser plusieurs grandes entreprises.

La phase de test du projet va durer 2 ans. Avant de véritablement pouvoir lancer « Sophie » dans de grandes métropoles et auprès de nombreuses sociétés, le modèle doit être expérimenté et validé. Pour ce faire les associés ont prévu de lancer 3 types d’expérimentation au cours de l’année 2017 :

  • Un test dans une ville ou 2 : Le Mans avec 2 bornes en mars et une augmentation progressive du nombre de bornes pour atteindre 20 au cours de l’été avec 100 trottinettes, et potentiellement Le Havre avec 6 bornes et 30 trottinettes,
  • Un test sur de l’événementiel avec 10 bornes aux 24h du Mans et 50 trottinettes,
  • Un test dans 2 entreprises en juillet 2017, dont l’aéroport de Lyon avec 4 bornes et 40 trottinettes.

 

D’où vient ce nom Sophie ?

« Nous cherchions un nom simple et mémorisable. En tant que fan de longue date des séries de l’inspecteur Gadget, j’ai toujours été marqué par la perspicacité de Sophie qui arrive à résoudre tous les problèmes rencontrés ou même causés par son oncle Gadget. J’espère que ce nom nous portera chance, que le service rendu sera comme nous l’envisageons : à la hauteur du service attendu ! », Bertrand Faivre, co-gérant de Sophie Trottinettes.

 

Contact :
bfaivre@sophietrot.fr / 06 65 72 59 35 / @softrott

 

 

Publié le 07 février 2017

Notre site utilise des cookies afin de nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant la visite vous acceptez l'utilisation de ces cookies

Consultez notre politique de confidentialité pour plus de détails.